Actualités

Intelligence Artificielle : The Yield : Comment nourrir la planète sans la détruire

Anthony Houston, responsable des services agricoles à la ferme de Houston, en Tasmanie, regarde une application proposée par The Yield en compagnie de Ros Harvey. (Photo de Chris Mollison)

À chaque saison de culture, les moyens de subsistance des agriculteurs dépendent d’un élément essentiel qu’ils ne peuvent pas contrôler : la météo. Mais The Yield, une entreprise de technologie agricole basée en Australie, utilise des capteurs, des données et l’intelligence artificielle (IA) pour aider les agriculteurs à prendre des décisions éclairées en matière de conditions météorologiques, de conditions des sols et de conditions de plantation.

« Comment nourrir la planète sans la détruire ? », interroge Ros Harvey, qui a fondé The Yield en 2014. « Il faut pour ce faire éliminer les conjectures de la production alimentaire. Cela permet aux producteurs de prendre de meilleures décisions, plus rapidement, quant à la façon dont ils produisent la nourriture que nous consommons tous. »

Anthony Houston, responsable des services agricoles à la ferme de Houston, en Tasmanie, regarde une application proposée par The Yield en compagnie de Ros Harvey. (Photo de Chris Mollison)
Anthony Houston, responsable des services agricoles à la ferme de Houston, en Tasmanie, regarde une application proposée par The Yield en compagnie de Ros Harvey. (Photo de Chris Mollison)

La solution « de bout en bout » de l’entreprise comporte des capteurs qui mesurent 12 facteurs importants, notamment l’humidité des sols et des feuilles, la luminosité, le vent et la pluie. À l’aide de l’intelligence artificielle de Microsoft, The Yield applique ensuite des analyses avancées et une modélisation prédictive afin d’établir des prévisions météorologiques à 7 jours pour un microclimat propre à un agriculteur. Une application mobile intuitive aide les agriculteurs à se servir des prévisions pour déterminer comment, quand et où il convient de planter, d’arroser, de protéger, de nourrir et de récolter leurs cultures.

The Yield a développé son premier produit pour l’industrie ostréicole, ce qui lui a permis d’apprendre à résoudre les problèmes rencontrés par les ostréiculteurs et les organismes de réglementation.

« Nous expliquons souvent que ce sont les huîtres qui nous ont permis de lancer notre activité », indique Harvey. « Je me demande parfois à quoi nous pensions à ce moment-là. Nous avons installé des appareils électroniques dans l’eau salée et fourni un service aux organismes chargés de la réglementation en matière de sécurité alimentaire. C’est aussi simple que cela. »

Grâce à cette expérience, l’entreprise a appris à répondre rapidement aux besoins des clients, des enseignements aujourd’hui précieux dans le cadre de son travail avec les cultivateurs.

« Nous leur proposons des outils qui leur permettent de devenir des scientifiques et d’accélérer l’innovation », déclare Harvey. « Ils peuvent ainsi prendre des décisions plus sûres, plus rapidement, utiliser moins d’intrants et réduire les coûts, mais également améliorer les rendements avec moins de ressources. Voici comment nous nous engageons sur la voie du développement durable et contribuons à préserver la planète. »

Découvrez-en plus sur Ros Harvey et The Yield en vous rendant sur le blog Transform, et accédez au site de Microsoft AI pour découvrir comment l’intelligence artificielle contribue à résoudre les problèmes du monde.

Source : Microsoft

About the author

No Web Agency

No Web Agency est un site spécialisé dans la Publication & Diffusion de Communiqués de Presse, actus... édité par Sébastien Mugnier !

Notre objectif est simple, c’est d’accompagner les entreprises dans le développement de leur image, comme diffuseur de leurs actualités, ou encore en relais de leur stratégie marketing (lancement de produits, salon…).

Bienvenue sur No Web Agency

TWEET ME If You Can !