Actualités

La place prépondérante du portable dans les relations parents-enfants

Bouygues Telecom

En février dernier, Bouygues Telecom publiait son premier Observatoire des pratiques numériques des Français, réalisé par l’institut CSA. À cette occasion, Bouygues Telecom, accompagné par Serge Tisseron, psychiatre spécialiste des écrans, s’est engagé à sensibiliser parents et enfants aux bonnes pratiques du numérique, pour une utilisation responsable et maitrisée des écrans.

Dans cette seconde édition , Bouygues Telecom a souhaité interroger les Français sur la notion de parentalité numérique : comment le portable change-t-il les relations au sein de la famille ? Quel rôle les parents lui attribue-t-il ? Et les enfants ? Parents et enfants sont-ils suffisamment vigilants face aux risques d’Internet ?

La rentrée des classes 2018 a été marquée par l’interdiction du téléphone portable au collège. Premier enseignement de cet Observatoire Bouygues Telecom, 87% des parents y sont favorables. Cette mesure concerne un grand nombre de collégiens puisque la quasi-totalité d’entre eux est équipée d’un portable (87% pour les 11-15 ans), et souvent dès l’entrée en sixième (68% des enfants interrogés ont obtenu leur premier téléphone en arrivant au collège).

Mais les problèmes ne sont pas qu’au collège : le portable est une vraie source de tensions à la maison pour 60% des parents et 69% des enfants. Le temps passé dessus est le point de désaccord majeur entre parents et enfants : 74% des parents estiment que leur enfant passe trop de temps sur son portable. Conscients de leur rôle de modèle, 89% des parents disent limiter leur utilisation du portable devant leurs ados. Mais ceux-ci sont peu convaincus, quand on leur demande : plus d’un sur trois (37%) déclare que ses parents passent trop de temps sur leur téléphone… Se pose alors la question de l’exemplarité !

Pour maîtriser ce temps passé sur les portables, près de 8 parents sur 10 (79%) établissent des règles à la maison, dont les principales sont :

  • Pas de téléphone à table (pour 91% d’entre eux)
  • Pas de téléphone dans la chambre la nuit (pour 82%d’entre eux)
  • Plus de téléphone passée une certaine heure le soir (pour 76% d’entre eux)

Les enfants les acceptent plutôt bien : 70% d’entre eux sont conscients qu’elles leur permettent d’utiliser leur téléphone avec modération.

Si la surconsommation des écrans inquiète beaucoup les parents, leur principale angoisse liée à Internet est le risque d’exposition à des contenus choquants et plus particulièrement à des contenus pornographiques (79%). Le risque de cyber-harcèlement n’est pas non plus un sujet à négliger : 3% des 11-15 ans déclarent en avoir été victimes et 16% connaissent une personne qui a été harcelée.

L’Observatoire nous apprend que 74% d’entre eux sont inscrits sur au moins un réseau social, terrain de jeu par excellence des adolescents, et 59% s’y sont inscrits avant leurs 13 ans. Pourtant, l’usage des réseaux sociaux est fortement déconseillé avant cet âge.

Face à ces comportements précoces, les parents oscillent souvent entre surveillance et dialogue. 71% des parents disent surveiller l’activité de leur ado en étant « amis » avec eux sur Facebook. Là encore, les enfants sont conciliants : ce contrôle est plutôt bien accepté puisque 7 sur 10 indiquent que « ça ne les dérange pas ». Néanmoins, les parents semblent privilégier avant tout la pédagogie. 93% ont parlé avec leur enfant des dangers des réseaux sociaux et ont édicté deux grandes mesures à prendre pour protéger leur compte :

  • Ne pas accepter les demandes et messages d’inconnus (90%),
  • Être prudent sur ce qu’on publie (84%).

Il reste cependant du chemin à parcourir, notamment au niveau de l’information partagée sur les réseaux sociaux : aujourd’hui, un enfant sur quatre dit toujours croire une information publiée sur les réseaux sociaux si celle-ci est partagée par un de ses « amis ».

Tout n’est pas noir pour autant, loin de là : l’Observatoire montre aussi comment l’irruption du portable dans la sphère familiale a modifié positivement les rapports parents-enfants. Il permet de tisser de nouveaux liens familiaux en créant des conversations et des moments d’échange : 55% des parents interrogés utilisent des groupes de discussion sur Whatsapp ou Messenger au sein de la famille et 65% des enfants aiment partager des contenus avec leur famille.

Bouygues Telecom publie aujourd’hui son second Observatoire des pratiques numériques des Français qui met en lumière la place prépondérante du portable dans les relations parents-enfants

Conscient que l’utilisation responsable des écrans, notamment par les enfants, est un véritable enjeu de société, Bouygues Telecom a décidé de s’engager pour sensibiliser parents et enfants aux bonnes pratiques du numérique.
À l’occasion de la rentrée scolaire, une campagne media dans la presse met ainsi en avant trois bonnes pratiques, parmi celles déjà identifiées par les parents dans l’Observatoire.

Parce que sur ces sujets, rien ne remplace la discussion au sein de la famille, Bouygues Telecom vient d’éditer avec Okapi une brochure « Premiers écrans, le petit guide pour bien les utiliser ». Il comprend deux entrées, une pour les parents, une autre pour les enfants et traite des mêmes rubriques, sur des tons différents. Il est disponible gratuitement dès à présent dans les 500 boutiques Bouygues Telecom et sur le site de l’opérateur.

Ses premiers écrans – Petit guide à l’usage des parents d’ados connectés

Dernière action menée par Bouygues Telecom, aujourd’hui même, sur le sujet : un Tribunal pour les Générations Futures, proposant un débat de société dans un format original, développé par Usbek & Rica. Il s’agît de « faire le procès » du portable face à nos enfants, en appréhendant la révolution qu’il entraîne dans leurs comportements, positivement et négativement, grâce aux interventions de plusieurs grands témoins : Serge Tisseron, psychiatre, Thomas Rohmer, directeur de l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique, Stéphanie de Vanssay, conseillère nationale au secteur de l’éducation SE-UNSA, et Didier Casas, Secrétaire Général de Bouygues Telecom.

Source : Bouygues Telecom

About the author

No Web Agency

No Web Agency est un site spécialisé dans la Publication & Diffusion de Communiqués de Presse, actus... édité par Sébastien Mugnier !

Notre objectif est simple, c’est d’accompagner les entreprises dans le développement de leur image, comme diffuseur de leurs actualités, ou encore en relais de leur stratégie marketing (lancement de produits, salon…).

Bienvenue sur No Web Agency

TWEET ME If You Can !

EVENEMENTS

  1. Hackathon Forum Innovation Défense

    novembre 23 @ 18 h 30 min - novembre 24 @ 19 h 00 min
  2. La conférence Search Marketing de l’année est de retour !

    12 juin 2019 - 13 juin 2019