Actualités

Mobile Malware Report 1er trimestre 2018

Mobile Malware

Sécurité et Android sont des termes indissociables en cette année 2018. Avec environ 74 % du parc mondial de smartphones équipés du système d’exploitation Android (source Statcounter), le système de Google attise toujours plus l’intérêt des attaquants. Près de 847 000 applications malveillantes ont été détectées sur le premier semestre 2018. Pour limiter les risques, Google met en place plusieurs nouvelles directives liées à son système d’exploitation.

Au cours du premier trimestre, les analystes de G DATA ont découvert 846 916 nouveaux échantillons de logiciels malveillants Android, ce qui correspond en moyenne à 9 411 nouveaux logiciels malveillants par jour. Pour l’année 2018, les analystes de G DATA prévoient environ 3,4 millions de nouveaux logiciels malveillants ciblant la plateforme Android.

Mobile Malware
Mobile Malware

Les systèmes Android 7 et inférieurs non certifiés

Depuis mars, Google ne certifie plus les appareils équipés d’Android 7 (« Nougat »). En accord avec le projet « Treble », Google souhaite que les fabricants équipent leurs smartphones d’un système d’exploitation capable de recevoir régulièrement des mises à jour de sécurité. Pour les fabricants, l’absence de certification de leurs smartphones les empêche d’avoir accès aux Google Mobile Services et, par conséquent, au Playstore. Mais les fabricants semblent avoir déjà trouvé des failles. C’est ce que suggère un rapport récent des chercheurs en sécurité de Security Research Labs.

Les fabricants trichent-ils avec les mises à jour Android ?

Les chercheurs ont en effet démontré que les fabricants de smartphones omettaient certains patchs lors de mises à jour. Plus de 1 000 smartphones, y compris des appareils de fabricants renommés, sont concernés. Les fabricants vont même jusqu’à modifier la date de la dernière mise à jour sans pour autant proposer de nouveaux contenus. Les utilisateurs sont informés que l’appareil est à jour alors que des patchs sont manquants. Mais cela ne se fait pas toujours de mauvaise foi. Des problèmes techniques peuvent aussi être à l’origine de l’installation incorrecte des mises à jour.

Source : G DATA

Tweet Me !