Actualités

Permis de conduire provisoire volé : Un jeune poursuit Apple et réclame 900 millions d’euros

Un permis de conduire provisoire censé ne pas servir à des fins d’identification et un système de reconnaissance faciale, dans une boutique Apple, qui n’aurait pas dû être utilisé seul : Ousmane Bah nous raconte sa mésaventure qui l’a conduit devant le tribunal de Boston.

En mars 2018, le lycéen Ousmane Bah, âgé de 18 ans, a obtenu un permis jeune conducteur pour rouler dans la ville de New York, mais il l’a perdu peu de temps après.

Jusque-là pas trop grave, non ? Il y avait dessus son nom, son adresse, sa date de naissance, son sexe, sa taille et la couleur de ses yeux, mais il n’y avait pas sa photo. Ces documents temporaires sont imprimés, et délivrés en tant que permis provisoires jusqu’à ce qu’un permis officiel ne vous parvienne par la poste.

En ce qui concerne le vol d’identité, Bah ne semblait pas réellement concerné. Le permis de conduire provisoire indiquait clairement qu’il n’était pas censé servir à des fins d’identification. Il savait aussi qu’il recevrait bientôt un permis définitif par la poste, il n’a donc pas déposé plainte auprès de la police.

Malheureusement, Bah aurait dû s’inquiéter un peu plus. En effet, il a été convoqué devant le tribunal municipal de Boston. Il a été accusé du vol de plusieurs stylos Apple, dans un magasin de la marque situé à Boston, pour une valeur globale de plus de 1 200$ (environ 1 000€), chaque stylo valant 99$ (à peu près 90€).

Bah dit qu’il n’a jamais été à Boston avant la comparution du 27 juin. De plus, à la date du prétendu vol, il était à son bal de promo à Manhattan. Cependant il ne s’agirait pas des seules accusations auxquelles il aurait à faire face.

Selon une plainte déposée lundi par Bah auprès du tribunal du district sud de New York aux États-Unis, il aurait été accusé de délits similaires dans plusieurs juridictions, notamment dans le Delaware, le Massachusetts, le New Jersey et New York, pour avoir soi-disant commis des vols dans des magasins Apple. Trois poursuites ont été abandonnées, selon les éléments du procès, mais celles concernant le New Jersey sont toujours maintenues.

Bah poursuit Apple et réclame un milliard de dollars (environ 900 millions d’euros) pour s’être appuyé sur un logiciel de reconnaissance faciale afin d’identifier un suspect qui, selon la plainte, aurait mis la main sur son permis de conduire provisoire (sans photo). Ce document n’était pas censé être utilisé à des fins d’identification. Apple aurait pourtant omis d’utiliser une autre méthode pour vérifier l’identité du véritable suspect. Selon la plainte :

« L’ironie est que l’accusé [Apple] s’est largement appuyé sur une méthode d’identification, à savoir un logiciel de reconnaissance faciale, et n’a pas utilisé une méthode plus lourde de vérification de l’identité du véritable suspect. Cette dernière méthode est semblable à bien des égards à l’authentification en plusieurs étapes. Elle nécessite l’utilisation d’informations provenant de diverses sources fiables, telles que la photo du permis de conduire ou d’une carte d’identité délivrée par un gouvernement contenant une photo, pour confirmer l’identité d’un individu. Compte tenu du nombre de personnes qui fournissent de fausses identifications lorsqu’elles sont soupçonnées d’avoir commis un délit, il est curieux que le défendeur ait accepté aveuglément un permis de conduire temporaire sans photo comme moyen d’identification valide. »

Apple utilise-t-il vraiment la reconnaissance faciale pour identifier les voleurs à l’étalage ? Comme le rapporte le Washington Post, l’entreprise a refusé de commenter la plainte, mais elle a précisé qu’elle n’utilisait pas cette technologie dans ses magasins.

Comment Apple a donc réussi à désigner Bah comme responsable ?

Selon la plainte, Bah, qui a été arrêté à son domicile en novembre dernier, s’est vu délivrer un mandat avec la photo de quelqu’un d’autre. La plainte prétendait qu’un détective de New York, qui a visionné une vidéo de surveillance du magasin de Manhattan, a conclu que le voleur présumé “ne ressemblait en rien à” Bah.

En fait, la taille du suspect ne correspondait pas à ce qui était inscrit sur le permis de conduire provisoire de Bah.

Semblable à la conclusion du détective, l’avocat général de Boston, après avoir visionné des images de vidéosurveillance, a classé l’affaire visant Bah.

La plainte de Bah affirme qu’aucune de ces accusations n’aurait dû être retenue contre lui. C’est parce qu’Apple a accepté un permis de conduire provisoire, sans photo, qui n’aurait jamais dû être utilisé à des fins d’identification, en tant que pièce d’identité valable.

Bah a été contraint de se rendre dans plusieurs États pour répondre de ces fausses accusations, selon la plainte, et a fait l’objet d’une arrestation “choquante et traumatisante” à son domicile à 4h du matin, et s’est senti honteux et humilié et a dû rater plusieurs jours d’école, ce qui a fait baisser ses notes.

Outre le milliard de dollars, le plainte exige une déclaration d’Apple mentionnant que l’entreprise a “entaché de manière injuste et sans fondement” la réputation de Bah, et une ordonnance du tribunal obligeant Apple à “réparer l’erreur au niveau des données stockées” qui associe les informations d’identification de Bah avec la technologie de reconnaissance faciale de l’entreprise.

Source : Sophos

About the author

No Web Agency Staff

No Web Agency est un site spécialisé dans la Publication & Diffusion de Communiqués de Presse, actus... édité par Sébastien Mugnier !

Notre objectif est simple, c’est d’accompagner les entreprises dans le développement de leur image, comme diffuseur de leurs actualités, ou encore en relais de leur stratégie marketing (lancement de produits, salon…).

Bienvenue sur No Web Agency

NO WEB AGENCY est un site spécialisé dans la Publication & Diffusion de Communiqués de Presse, news…, édité parSébastien Mugnier !….++