Actualités

Serena Capital publie son analyse annuelle des levées de fonds européennes en Intelligence Artificielle

AI-ifier
AI-ifier

On en parle au futur proche avec la voiture sans chauffeur, on la sent venir dans nos poches avec des smartphone de plus en plus intelligents. La révolution de l’intelligence artificielle est en marche avec une augmentation significative du nombre de levées de fonds en Europe. Après l’IoT ou la robotique, la data et donc l’AI fera la prochaine révolution industrielle.

AI
AI

– 271 start-ups financées, soit trois fois plus qu’en 2015.
– 774 millions de $ levés en 2016 vs 611 millions de $ en 2015
– Tendance fortement tirée par les investissements en early stage
– Des secteurs non technologiques (Sané, Agriculture, Environnement…) en voie « d’AI-fication »

On en parle au futur proche avec la voiture sans chauffeur, on la sent venir dans nos poches avec des smartphone de plus en plus intelligents. La révolution de l’intelligence artificielle est en marche avec une augmentation significative du nombre de levées de fonds en Europe. Après l’IoT ou la robotique, la data et donc l’AI fera la prochaine révolution industrielle.

Serena Capital, leader européen dans les investissements en AI avec plus de 10 sociétés financées en à peine 2 ans, a analysé les milliers de levées de fonds en Europe en 2016 pour ne retenir que les 271 startups financées cette année qui relèvent des domaines de l’intelligence Artificielle et de la Data.

Une accélération très forte des levées de fonds dans la data et l’AI

Le nombre de startups AI financées en Europe qui est de 271 sociétés, a triplé entre 2015 et 2016, les montant investis atteignent à présent les 700M€ en rythme annuel. Cette lame de fond(s) se constate dans toute l’Europe et touche des secteurs de plus en plus variés, et ce compris des secteurs traditionnels comme la santé (ex. la découverte de nouveaux médicaments), l’agriculture (ex. l’amélioration des récoltes et réduction des herbicides) ou encore l’environnement (ex. la collecte des déchets).

L’année 2016 a notamment vu la France et l’Allemagne commencer à rattraper leur retard sur le Royaume Uni.

Montants investis dans l’écosystème AI en Europe
Montants investis dans l’écosystème AI en Europe

Cette tendance a été tirée par les investissements en early stage qui ont joué un rôle important : 215 millions de dollars ont été investis dans 171 entreprises en démarrage ayant chacune reçu au plus 5M$ pour les aider dans leur développement soit 280% d’augmentation des fonds levés en early stage par rapport à 2015.

En 2015, seules 58 jeunes pousses avaient été financées.

Nombre d’investissements par round de financement
Nombre d’investissements par round de financement

Le monde réel est en train de se faire AI-ifier (disons que c’est en fait un mot J)

Quand en 2014 et 2015, les investissements réalisés ont été dans le Marketing ou l’AdTech, en 2016, l’écosystème technologique a commencé à s’intéresser… aux secteurs non technologiques : Santé (découverte de nouveaux médicaments), Agriculture (amélioration des récoltes), Environnement (collecte des déchets) et Commerce de détail. Au total, 120 millions de dollars ont été investis dans des secteurs non liés à la technologie.

AI-ifier
AI-ifier

Non l’AI ne remplace pas nos emplois

L’étude s’attache également à vouloir mesurer l’impact potentiel des startups AI financées en 2016 sur l’emploi. Sans préjuger sur l’importance très importante que l’IA pourra avoir dans certains domaines particuliers, l’analyse des levées de fonds en 2016 montre que moins de 5% de ces entreprises ont une proposition de valeur pouvant conduire à un remplacement de l’humain par la machine. La très grande majorité apporte des services nouveaux, sans mettre la machine en concurrence avec l’humain.

>> Pour info, l’intégralité de l’étude est visible ici : The AI Rush

Source : Serena Capital

Événements

  1. Discover the best social media marketing techniques from the world’s top experts

    28 février 2018 @ 8 h 00 min - 2 mars 2018 @ 19 h 00 min

Tweet Me !